NOTRE HISTOIRE

Cyrielle Birou
juin 09 2019

Il était temps !

Que je vous écrive et que je me livre un peu sur ces quelques mois passés sans donner de nouvelles…

Vous êtes nombreuses à nous demander quand sort la nouvelle collection, et aussi des nouvelles de la boutique.

NOTRE HISTOIRE

Cette année, vous l’avez surement compris, nous n’avons pas ouvert notre boutique à Hossegor ; nous avons toujours notre boutique en ligne bien sûr et aussi quelques nouveaux revendeurs.

 

Je vais donc vous écrire ce qui devrait se passer pendant cette année 2019. Et pour celles qui ont envie d’en savoir un peu plus sur l’histoire de NAYADE, je vais vous raconter notre parcours car la marque a 5 ans !

Déjà… 5 ans de bonheur, de stress, d’ascenseurs émotionnels… pas de tout repos mais tellement excitant.

 

 

Comment tout a commencé ?

 

Nous sommes 2 sœurs (Cyrielle & Dhélia) et à la fin de l’année 2013, on a décidé suite à un retour de voyage de lancer notre marque de maillots de bain ; des maillots de bain échancrés, sexy sans être vulgaires !

En France la mode du petit bikini n’était pas encore arrivée et avait encore une mauvais image…comment ? Montrer ses fesses à la plage ? Les seins oui ! Mais pas les fesses… allez comprendre !

 

Depuis que nous sommes petites, on a toujours aimé dessiner : nos vêtements, nos maisons… on organisait des défilés à la maison avec nos copines, on se déguisait souvent… bref la mode on aime !

Et avec une maman fan des plages de Cote d’azur et anti-trace de bronzage, on a vite été adeptes des petits maillots !

 

Après une école de commerce pour moi et une école d’arts pour Dhélia, on a chacune fait quelques stages et commencer à travailler de notre côté.

Le luxe et la mode pour moi ; le design d’espace et communication pour Dhélia.

Après Paris je pose mes valises à Hossegor, et après Bordeaux, Dhélia s’installe à Biscarrosse, la où on a passé toutes nos vacances depuis petites.

 

Je trouve mon premier poste chez Pull-in à Hossegor. J’y reste pendant presque 5 ans, et j’y développe beaucoup de produits dont des maillots de bain femme. J’ai de la chance, mon ancien patron me fait confiance pour les maillots, j’adore et je découvre un produit sympa à développer !

 

Après quelques années je tombe enceinte et à la naissance de ma première fille, c’est toute ma vie qui change !

Le tsunami émotionnel je l’ai bien eu, et tellement eu que je n’ai pas voulu reprendre mon ancien poste. Je m’accorde quelques mois supplémentaires et dans le même temps, Dhélia rentre de voyage.

J’ai quand même une sœur 3 fois championne du monde de surf tandem ! Question bikini elle s’y connaît car elle a beaucoup voyagé avec le surf ! Elle ramène des maillots de folie, échancrés comme il faut sur les fesses et qui changent vraiment de ce qu’on trouve en France !

 

On commence à discuter, à imaginer et à rêver de notre marque.

Dans les discussions, on trouve un nom. Ca serait NAYADE. Ca sonne bien. On le visualise bien. Il est venu en quelques heures ce nom.

Et de là, les premières questions : est ce qu’on fait un logo ou pas? Quelle typo utiliser? Finalement on opte pour une typo simple, impactante, sans fioriture, à l’image de la collection qu’on imagine : des formes épurées et pas trop de froufrous !

On dessine pour voir ce que ca donne, on attend… et puis on se lance!

 

Je décide donc de quitter mon ancien poste et de m’investir à 100% dans le développement de la marque.

Début 2014, on se plonge donc dans les commandes des premiers tissus, accessoires et recherches d’usines.

Il y a aussi tout le coté administratif : dépôt de la marque, les banques, les statuts… la partie moins sympa mais plus que nécessaire.

 

Dhélia et moi sommes complémentaires : Dhélia est dans le design, elle s’occupe de la mise en forme de la collection, des books et de l’identité visuelle. De mon coté, de par mon expérience je m’occupe du modélisme, des achats, de la production et toute la partie logistique & comptabilité.

 

 

 

La détermination, le nerf de la guerre !

 

Pendant les deux premières années, nous avons eu beaucoup d’ascenseurs émotionnels…

 

Au départ, on voulait faire fabriquer nos collections à Bali. Dhélia connaît bien l’île et a trouvé un fabricant. On réalise d’ailleurs nos premiers échantillons et notre premier shooting là bas.

Finalement après plusieurs semaines d’hésitation, on change car c’est loin et on veut privilégier la proximité pour éviter que matières et maillots fassent 2 fois le tour de la Terre !

Nos matières et accessoires viennent d’Italie et de France, notre première collection sera produite au Maroc. La deuxième sera fabriquée en France.

 

 

Nos maillots et notre image plaisent. Sur le salon Mode City Paris (devenu Unique) nous sommes repérées par le site de tendance WGSN mais commercialement les boutiques restent frileuses car le maillot échancré reste une niche en France.

 

Au bout de deux ans, commence à venir le problème de chaque société: la trésorerie, pour pouvoir se développer !

 

Nous rencontrons une « dénicheuse » de créateurs du sud-ouest (MB pour les intimes !). Elle croit en NAYADE et nous permet d’être vendues dans un pop-up store, en plein centre ville d’Hossegor pendant 2 ans.

Une révélation pour nous car on se rend compte pendant ces deux années que la marque plait et que notre chiffre fait quasiment x3 d’une année à l’autre.

 

Pour notre quatrième collection en 2017, on décide donc d’ouvrir notre propre boutique.

NAYADE a 3 ans, on passe un cap, mais on a forcément plus de frais. Les chiffres sont bons pour cette troisième année mais on a besoin de financement et j’ai du mal à tout gérer.

Dhélia est un peu moins présente car en parallèle elle a créé son propre restaurant à Biscarrosse, le Surf Palace. Et moi je travaille toute la semaine à la boutique. Je fais beaucoup de plus de logistique et pas assez de commercialisation.

 

En fin d’année, après avoir toutes les deux terminé notre saison, Dhélia souhaite arrêter NAYADE. Elle sera toujours présente mais je me lance seule pour 2018 !

Et c’est la qu’une petite pépite prénommée Théa arrive !

 

Théa a été notre mannequin cabine, mais elle fait aussi des photos, s’intéresse à tout, est d’une gentillesse incroyable et elle est toujours partante ! Bref un couteau suisse avec un corps de déesse et un visage de poupée !

Elle me propose alors de m’aider sur les réseaux, une aide précieuse !

 

La collection 2018 est alors lancée, et là une petite surprise arrive : je suis enceinte de ma deuxième fille. En parallèle, mon compagnon se lance lui aussi à son compte en ouvrant son restaurant, Le Jardin à Capbreton.

Ca fait beaucoup et je termine la saison 2018 fatiguée et j’ai beaucoup de mal à me remettre au travail car l’accouchement approche.

 

Je n’ai pas réussi à créer une collection pour la saison 2019 (les collections se créent un an à l’avance) car trop de problèmes à gérer au quotidien.

 

Du coup, se profile le besoin de faire une pause.

Je suis prête à accoucher et je n’ai pas profité de ma grossesse ! Alors je décide que je profiterais de ma fille, de mes filles quelques mois.

Et voilà pourquoi en 2019 je n’ai pas lancé de nouvelle collection.

 

Par contre l’envie de dessiner des nouvelles choses revient vite. Et NAYADE c’est un peu comme mon 3e bébé.

 

C’est pour ça qu’une petite collection capsule va très vite arriver sur notre eshop ! Summer Callin’ !

Et on vous réserve aussi des jolies surprises tout au long de l’année, la première sera avec Théa car c’était une évidence de travailler avec une personne aussi créative et talentueuse !

 

Le petit mot de la fin de cette longue histoire est pour vous, nos clientes.

MERCI !

C’est un plaisir de créer pour vous ! J’aime vous voir en NAYADE. C’est une fierté ! J’adore préparer vos commandes, vous voir essayer nos maillots en boutique. C’est inspirant car vous êtes toutes différentes et j’aime vous faire passer le message qu’il faut oser !

Ce n’est pas le maillot qui vous rend belle, c’est vous qui rendez beaux nos maillots !

 

Love & Sun on you…

 

Cyrielle

 

 

 

(0)